08 févr. 2006

Les héros du coaching

Un mental de gagnant, un corps de rêve, une maison splendide, une profession passionnante et enrichissante, une famille heureuse, bref le paradis sur terre! C'est ce que vous proposent les nouveaux coachs. Qui pourrait bien résister à une telle promesse ?   

Anthony Robbins : superstar des coachs !

Anthony Robbins est une star dans "l’industrie du développement personnel". C’est le rêve américain incarné! Autodidacte et fier de l’être, il professe sans formation académique et multiplie les succès économiques depuis l'âge de 25 ans. Ce gourou de la réussite personnelle prétend avoir lu plus de 700 livres concernant le "Self-improvement" et dit avoir connu la révélation au cours d’un stage express de P.N.L. Depuis, il a créé sa propre méthode la "Neuro-Associative Conditionning", un cocktail explosiv de P.N.L et de conditionnement en tous genres, qui permettrait de reprendre le contrôle sur ces forces inconscientes i qui contrôlent notre vie. Comportements autodestructeurs, influences de l’entourage, habitudes débilitantes (boulimie, alcoolisme, toxicomanie…) et difficultés d’argent : autant de "poisons" existentiels que ce "coach" des masses propose d'éliminer. 

Littéralement fascinés, ses zélateurs les plus enthousiastes lui prêtent une influence auprès des dirigeants économiques ou politiques du plus haut niveau, comme Bill Clinton ou Nelson Mandela à qui il aurait servi de conseiller ! D’après sa bio trouvée sur le site de " Anthony Robbins & Associates ", une société basée dans le New Jersey**, Robbins serait le coach des plus grands : les membres de deux familles royales, le champion de tennis André Agassi, de nombreuses équipes sportives, de grosses entreprises et même l’armée américaine. Des références prestigieuses censées inciter le public à suivre les leçons du maître, comme le recommande son site http://www.anthonyrobbinsdc.com. La promesse de "Tony" ? Vous aider à obtenir des résultats dans les domaines les plus importants de votre vie !

Votre pouvoir est illimité !

En suivant les stages de ce "coach" hors pair vous marcherez sur des braises à 600 degrés ou casserez des briques à mains nues, pour 1000 $. Dans un reportage intitulé  "Les gourous du bonheur", il expliquait au journaliste qui l’interrogeait sur la portée de son enseignement : " En une journée, je ne leur donne que les bases techniques pour qu’ils changent de psychologie" Quelques heures qui, dit-il encore, font de ses ouailles des personnes tout simplement exceptionnelles. Un commentaire renforcé par l’image étourdissante de 20 000 personnes enthousiastes au point de s’écrier sur ses encouragements : "Je suis le meilleur, je peux tout accomplir, je suis invincible !".

Cette star du coaching, vous incite également à lire ses best-sellers comme « Pouvoir Illimité » et « L’Eveil de votre Puissance Intérieure » (Le jour éditeur, 1993, traduction de Awaken the Giant within et Unlimited Power, Summit ooks, Simon&Schuster, 1991), deux succès mondiaux, ou à vous procurer sa cassette audio  Personal Power, déjà vendue à 25 millions d’exemplaires !

Nathaniel Branden : ministre du bonheur !

Après une longue carrière de psychothérapeute, Nathaniel Branden change d’orientation à soixante ans. Il souhaite dépasser la psychologie classique et s’inscrire dans une relation d’aide authentique, qui ne s’arrête pas à la compréhension de l’homme par lui-même, mais doit déboucher sur une action constructive dans sa propre vie. Aider l’autre à se réaliser est son nouveau credo et il explique ce revirement dans l’introduction de son best-seller « Maître de ses choix, maître de sa vie » (J’ai lu, 1997): " J’ai commencé à beaucoup m’interroger sur le bonheur. Je me demandais comment faire de la recherche de ce bonheur le but conscient de mon existence"

Aujourd’hui, il professe une méthode d’optimisation du potentiel, et prône une sorte de philosophie morale : « Fais ce que tu dois, quoi qu’il en coûte ! ». Il postule que : "Notre aptitude au bonheur dépend en grande partie de notre capacité à assumer librement la responsabilité de nos actes", et dénonce le statut d’assisté de l’homme dans les sociétés modernes, véritable frein à l’épanouissement personnel. Pour lui, seule une société fondée sur l’individualisme et le sens des responsabilités permettrait à tout un chacun de devenir enfin adulte, de se réapproprier son propre destin et de retrouver enfin fierté, force et joie.

Soyez donc plus responsable !

"Moi-même, je me suis toujours considéré comme un individu foncièrement heureux et j’ai réussi à conserver cet état d’esprit en dépit des difficultés que j’ai pu rencontrer dans ma vie." Cette réussite personnelle, Brandon la présente dans son best-seller comme le résultat de sa méthode : « Je constate que je résous mes problèmes… parce que j’assume la responsabilité de l’état d’esprit dans lequel je me trouve, ce que j’étais incapable de faire étant plus jeune ». Et si le public américain est si demandeur de ce genre de discours ultra-motivant et responsabilisant, c’est qu’il est inscrit dans un conditionnement éducatif et social proprement américain. C’est du moins l’explication donné par Laurence Janin Schlemmer dans un article intitulé " USA : L’industrie du WELL-BEING", paru dans le magazine BIBA en décembre 2000. Elle fait notamment référence au discours responsabilisant et au fantasme de l’indépendance qui accompagne l’enfant américain durant toute son enfance. Au moment de l’adolescence, analyse-t-elle, la famille éclate et chacun, bien que vivant sous le même toit, possédera bien vite sa télé, son téléphone, sa voiture… Les voix encourageantes d’un Robbins ou d’un Branden sont alors un parfait écho à cette éducation et constituent pour beaucoup le seul recours pour enfin assumer cette existence placée sous le signe de la performance et de la réussite personnelle.

Une exigence qui compte tenu de la mondialisation tend à s’appliquer à toute société moderne, démocratique et libérale. Par la force des choses, le coach s’impose de plus en plus comme l’accompagnateur indispensable : « il s’occupe d’une personne dans le but de l’assister dans la découverte de ses choix, de l’aider à s’approprier les processus de changement et à en assumer la responsabilité et le mérite », nous dit Jean-Marc Ortega[1] un des responsables de la Société Française de Coaching[2].  Sa méthode librement inspirée des courants les plus performants dans le domaine du D.P, illustre remarquablement la façon dont l’influence américaine a pu susciter des vocations jusque dans nos contrées. 

Le coach apparaît aujourd’hui comme la version moderne de l’ange gardien susceptible de permettre à l’individu de se situer dans une société toujours plus exigeante et difficile à décrypter et de trouver sa voie. Désormais, les héritiers de Robbins et Branden s’inspirent tous librement des diverses psychologies positives, mais aussi des arts martiaux, du yoga, de la sophrologie, de la philosophie chinoise ou bouddhiste, bref de tout ce qui s’intéresse de près ou de loin à VOUS !

C.B

[1] Jean-Marc Ortega, COACHING, Arts Martiaux et PNL au service de votre efficacité personnelle, Guy Trédaniel Editeur.

[2] Société Française de Coaching, 4, avenue Hoche – 75008 Paris.



Posté par Claude Boiocchi à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les héros du coaching

Nouveau commentaire